Bilan #1 – Les 3 premiers mois

Par Audrey et Juliette


En janvier, nous avons décidé de débuter notre parcours vers le Zéro Déchet. Après une phase d’observation, nous avons listé nos objectifs pour cette année. Mais alors, en 3 mois, qu’avons-nous réussi à mettre en place ?

Dès le premier mois, nous avons réduit de beaucoup nos déchets, sans avoir l’impression de faire d’énormes sacrifices. Nous avons en fait re-considéré notre rapport à la consommation, en faisant de nouveaux choix dans les magasins, et nous avons été étonnées de voir à quel point il est à la portée de tous de réduire sa poubelle d’au moins 50%, en adoptant les réflexes suivants :

  • Refuser tous les prospectus, journaux gratuits, échantillons, publicités.
  • Refuser les sacs plastiques dans tous les contextes : magasins de vêtements, épiceries, pharmacie…
  • Dire STOP aux bouteilles en plastique et avoir une bouteille réutilisable.
  • Arrêter d’acheter du sopalin.
  • Préférer les aliments conditionnés dans des emballages réutilisables (bocaux en verre, boîtes) ou recyclables (carton, conserves).
  • Réutiliser les sacs plastiques des fruits et légumes.
  • Préférer les grands formats aux formats individuels (fromage blanc, viandes…).
  • Finir tous ses produits avant d’en racheter, et se renseigner sur les alternatives existantes.

Pour réduire davantage nos déchets, nous nous sommes rapidement tournées vers des solutions “de quartier” : boulangeries, épiceries, marchés, fromagers, magasins LUSH. Nous avons donc mis progressivement en place de nouvelles routines, plus ou moins contraignantes :

  • Acheter en vrac (céréales, fruits secs, légumineuses, gâteaux).
  • Réutiliser les sachets kraft d’une semaine à l’autre pour les achats en vrac et le pain.
  • Pour les fruits et légumes, les peser séparément et les mettre dans un seul grand sac.
  • Apporter ses contenants chez le fromager et le boucher : 1 bocal pour le fromage blanc, 1 boîte pour le fromage et 1 boîte à oeufs pour ….. ? Les oeufs, bravo ! 1 boîte pour la viande.
  • Remplacer le gel douche par du savon.
  • Utiliser du shampoing solide (le test bientôt ici).
  • Utiliser du dentifrice solide (le test bientôt ici).
  • Utiliser de l’huile essentielle de palmarosa comme déodorant (le test ici).
  • Adopter une Mooncup (le test ici).
  • Utiliser de l’huile végétale comme démaquillant / crème hydratante.

Dans les premiers temps, nos poubelles d’ordures ménagères se sont considérablement réduites, mais nos poubelles de recyclage se sont étoffées. Et oui, pas facile de passer du jour au lendemain au Zéro Déchet !

Courses Zéro Déchet pour 4 adultes au Ski

Courses Zéro Déchet pour des vacances au Ski

* * *

Voici maintenant un petit tour d’horizon de nos ressentis pendant ces 3 premiers mois. Le code couleur est le même que pour nos objectifs : Audrey / Juliette

Nos victoires :

  • Me rendre compte qu’autour de chez moi je pouvais faire des courses sans déchets et identifier les boutiques qui me proposaient du bio, du frais, du bon et du sans déchet.
  • Avoir été encouragée dans ma démarche par 2 commerçants du coin.
  • Mon premier cycle avec la Mooncup, c’était pourtant pas gagné !
  • Tenter le Zéro Déchet lors d’une semaine au Ski, et produire une seule poubelle à 4.

Nos moments de joie :  

  • Me rendre compte après 3 mois que je n’avais pas eu à racheter du shampoing ! Yes !
  • Prendre en photo ma poubelle de mars (3ème mois).
  • Rigoler avec mon fromager qui me propose machinalement un sac plastique et se fond en excuses aussitôt.

Nos ratés :

  • Participer à un événement de relation presse « spécial produits écolos et bio » et y revenir avec des tubes, des pots et des prospectus que je n’ai jamais lu.
  • Prendre en photo mes poubelles de février (2ème mois).

Nos craquages :

  • Acheter un escadron de SURIMIS, avec sur-emballages individuels bien sûr, sinon c’est par drôle.
  • Me fabriquer un déguisement et jeter toutes les chutes (papier/cartons/tissus) dans la poubelle, en vrac, sans récupérer le recyclable….le tout par pure flemme de trier.
  • Bien que je sois consciente de la quantité de déchets produits par les plats à emporter et surtout du fait que la junk food sois tout sauf ce qu’il y a de meilleur pour mon alimentation…j’ai craqué pour un méga menu au Mcdo. Mais pour ma défense, en trois mois, j’y suis allé bien moins qu’en une semaine il y a quelques temps. Oh et le surimi et ses emballages individuels…

Le plus facile :

  • Bizarrement, le plus facile a été de réduire mes déchets dans la salle de bain. Adieu les bouteilles de shampoing, d’après shampoing, les masques, les tubes de dentifrice, les lotions. Il me reste encore quelques produits de « mon ancienne vie » mais une fois terminés, ils ne seront pas remplacés. Il me reste encore à remplacer les rasoirs jetables, mais ce sera pour la prochaine étape.   
  • Éliminer le gel douche et le shampoing.
  • Adapter mes repas aux ingrédients trouvés en vrac (et passer moins de temps à faire les courses).
  • Trier TOUS les papiers, même les petits qui finissaient avant dans la poubelle principale.

Le plus difficile :

  • Réduire les déchets alimentaires reste pour moi le plus compliqué. Même si ils ont considérablement été réduits, il y a encore beaucoup d’aliments introuvables en vrac. Ou alors, il faudrait que je fasse des kilomètres, et mon but n’est pas de me compliquer la vie en traversant Paris pour faire mes courses.
  • Me déshabituer de certains produits de la salle de bain (déodorant, dentifrice, crème pour le visage).
  • Me mettre à la couture pour fabriquer des sacs réutilisables en tissus pour les courses, et des disques démaquillants.

La réaction de notre entourage : Autour de nous, tout le monde est assez compréhensif quant à notre démarche. Même si personne n’est vraiment prêt à se lancer dans une guerre contre les déchets, nous avons planté la petite graine qui engage la réflexion.

* * *

Poubelles de Juliette pendant 3 mois : 

Nous sommes globalement très contentes de nous, mais l’objectif Zéro Déchet est encore loin. Voici quelques points à améliorer :

  • avoir des sacs en tissu pour les produits achetés en vrac.
  • réfléchir à des solutions de compostage.
  • se motiver à faire le trajet pour certains achats en vrac : épices, thés, vins, bières…
  • avoir des cotons démaquillants réutilisables ; et une alternative aux cotons tiges.
  • chercher des alternatives aux brosses à dents en plastique.
  • faire un grand tri, se désencombrer de l’inutile.
  • trouver une solution définitive pour le déodorant et l’hydratation du visage (Juliette).
  • faire repriser mes vêtements (Juliette).
  • mieux m’équiper en matière de cuisson car nouvelles plaques à induction (Audrey).
  • réduire mes commandes sur internet (Audrey).

Rendez-vous dans 3 mois pour le prochain bilan : 6 mois de vie Zéro Déchets !

*

*   *

Et toi ? Comment se sont déroulés tes premières semaines de vie Zéro Déchet ? Quelles ont été tes plus grandes victoires ? tes craquages ? As-tu ressenti des moments de découragement ? Comment y as-tu fait face ? Partage ton expérience !

Publicités

13 réflexions sur “Bilan #1 – Les 3 premiers mois

  1. Re-salut! tres bon article, je me reconnais pas mal dans vos galeres… Et prendre ses poubelles en photo, j’y avais pas pense!
    Pour les courses je peux vous dire que vous avez de la chance d’habiter a Paris, parce qu’ici a Preston, petite ville d’Angleterre, je n’ai toujours pas trouve de magasins qui vendent en vrac, a part les fruits et legumes… du coup je recherche des solutions de compromis pour l’instant en achetant les cereales, legumineuses et farine en enormes packs (malheureusement souvent plastique). Ici je dois pas mal faire face au scepticisme des gens et surtout des commercants, c’est vraiment pas dans la culture a part pour les 2-3 hippies du coin!
    Moi aussi j’ai une petite question: pour les fruits et les legumes peses separement et mis dans un grand sac, vous faites comment pour passer a la caisse avec? Vous avez colle toutes les etiquettes sur le sac du coup? Je viens de finir de coudre mes premiers sacs de course (victoire hehe) et je pense faire comme sur le blog et y inscrire au feutre lavable le nom du produit et le poids du sac, on verra bien les reactions…
    Bon courage pour les points a ameliorer, moi aussi je recherche pour les coton tiges, la brosse a dents et la creme visage!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton post! Ben dis donc, galère sans le vrac en effet…tu penses rester encore longtemps à Preston ? Alors pour les fruits et légumes, je pèse chaque catégorie séparément et je colle les étiquettes en les alignant sur la tranche de mon caddie ou de mon panier. Je n’ai testé cette méthode que dans les supermarchés bio, qui l’ont accueillie très positivement ! Un vendeur m’a même dit qu’il regrettait que tout le monde ne fasse pas comme ça, gain de temps (pour lui, biper toutes les étiquettes en ligne est plus rapide) et de déchets ^^ Bravo pour tes sacs! je vais m’y mettre cet été 🙂 (Juliette)

      J'aime

  2. C’est super comme initiative et super pas si simple quand les industriels regentent tout.
    Pendant un moment j’ai été chez Lush pour les produits de bains (shampoing solide, ramener 5 pots au magasins donne droit à 1 produit gratuit et soutien à des associations) c’était bien pour la reduc d’emballage mais pour le côté naturel c’est pas toujours ça finalement (les fameux conservateurs chimiques…).
    Parait-il rien ne vaut le vrai savon de Marseille sans emballage bien sûr et la marque Welleda pour des produits plus naturels mais emballages plastiques.
    Bref voici pour ma science lol
    En tout cas félicitations !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton mot! En effet Lush est un incontournable quand on commence notamment pour ses gammes sans emballages (shampoing, dentifrice, déo) mais comme ses compositions ne sont pas toujours les plus saines il faut poursuivre les recherches petit à petit. À bientôt

      J'aime

  3. je viens de découvrir votre blog trop bien !
    moi j’aimerai me lancer mais comme je commence seulement a convaincre mon mari de faire attention à ce que l’on achète , je dois y aller lentement pour pas le braquer …. les hommes je vous jure.
    Pour ce qui est des cotons tiges je ne sais pas si vous avez trouvé la solution , mais il y a un truc qui est vendu en pharmacie ça s’appelle un cure oreille et ça marche bien.
    je vous souhaite bonne chance dans votre démarche .
    Bonne journée de Tahiti

    Aimé par 1 personne

    • C’est sûr que gérer le Zéro Déchet en couple n’est pas toujours facile, car le déclic n’apparaît pas forcément en même temps. Avec le temps, de la compréhension et de l’humour, ça peut quand même avancer (je me souviens d’une dispute de couple autour d’une boîte de conserve/pot à crayon ; au final, j’ai préféré mettre la conserve au recyclage et passer une bonne soirée. On en rigole aujourd’hui!). Bises et à bientôt.
      Juliette

      J'aime

  4. bonjour
    Je viens de découvrir votre site et je trouve super cette initiative , j’aimerai pouvoir faire ça également mais je dois allez lentement pour pas braquer mon mari qui commence juste à faire attention à ce qu’il jette…. mais on y arrivera 🙂

    Sinon concernant les cotons tige, je ne sais pas si vous avez trouvé la solution , mais dans les pharmacies ils vendent des cures oreille qui marchent bien .
    En espérant que cette info vous serve.

    Bonne journée de Tahiti

    Camille

    J'aime

      • coucou
        oui je l’utilise mais au début faut faire gaffe de pas aller trop loin.
        pour le coup j’ai quand même des cotons tige à la maison , parce que ma fille qui veut son indépendance ( c’est vrai à 7 ans quoi de plus normal 🙂 ) se lave les oreilles toutes seule et pour l’instant je trouve l’oriculi pas très pratique pour elle.
        bonne journée

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s