Faire un vide grenier, ça ne s’improvise pas !

Par Audrey et Juliette


Si tu as toujours voulu faire un vide-grenier sans jamais passer le cap, cet article est pour toi ! Nous allons tout te dire, pour que tu évites de faire les mêmes erreurs que nous…

En effet, fin septembre, nous avons participé à notre premier vide-grenieret ce fut un vrai FLOP, disons-le! A peine installées, des AVERSES terribles sont tombées sur nous et notre stand. Bien sûr, nous n’avions pas de protections contre la pluie (sinon c’est pas marrant). Déconfites et fatiguées, nous avons donc rebroussé chemin à 9h du matin…

Faire un vide-grenier, ça ne s’improvise pas !

Pourtant, nous pensions avoir tout prévu (des chaises longues, des thermos et des amandes à grignoter!). Au final, nous avons dépensé 30€ et vendu pour 30€ d’affaires, donc bon, pas d’échec cuisant, mais beaucoup d’efforts et d’organisation pour pas grand chose, si ce n’est une meilleure connaissance des vide-greniers !

Pourquoi faire un vide-grenier ?

Si comme nous, tu tentes de simplifier ta vie et de te débarrasser de l’inutile, cela n’a sans doute pas toujours été le cas. Ainsi, fut un temps où tu adorait recevoir des goodies et où tu accumulais les choses inutiles. Tu as donc un tas d’objets dont tu souhaites te débarrasser, mais ils sont en bon état et tu trouves ça dommage de les jeter (parce que c’est pas Zéro Déchet). Le vide-grenier s’impose ainsi comme la solution parfaite pour se débarrasser des objets qui t’encombrent, le tout en se faisant un petit pécule! On peut vendre de TOUT dans un vide-grenier (sauf de l’alimentaire, pour ne pas faire concurrence aux stands sur place) :

  • des vêtements, chaussures et accessoires de mode (chapeaux, écharpes, gants…)
  • des produits et accessoires de beauté (maquillage, crèmes, vernis, bijoux…)
  • de l’électroménager (sèche-cheveux, robot mixeur, grille pain, réveil…)
  • des ustensiles de cuisine (couverts, casseroles et poêles, moules, égouttoir…)
  • des livres, des DVDs, des CDs
  • des outils, du matériel de jardinage (terreau, pots, semis, graines…)
  • des éléments de décoration (miroirs, bibelots, luminaires…)
  • des jouets et accessoires de puériculture (biberons, bavoirs, …)

Comment ça marche ?

A Montréal (où Juliette a eu la chance de passer 2 mois de vacances), il est d’usage d’organiser des « ventes de garage », devant chez soi, à même le trottoir. Les passants peuvent ainsi chiner directement dans la rue. Pour le vendeur c’est pratique car il n’y a pas de long trajet à faire avec ses objets à vendre.

En France, cet usage n’est pas du tout commun… En général, ce sont des associations qui organisent les vide-greniers (associations communales, caritatives, sportives…). L’accès est gratuit pour les acheteurs mais pour les vendeurs, c’est une autre histoire! Il faut s’acquitter d’une cotisation. Le prix est indiqué par mètre « linéaire » (1 mètre de long, ce qui est vraiment peu! Il faut bien compter au moins 3 mètres pour être à l’aise) et les prix varient ENORMEMENT d’une association à une autre et d’une région à une autre (de 2€ à 25€ le mètre linéaire. Par exemple, à Paris il est de coutume de trouver des vide-greniers à 13/15€ le mètre linéaire, alors qu’en banlieue c’est plutôt autour de 4/6€ le mètre linéaire.)

Dans certains cas, il peut aussi y avoir plusieurs prix en fonction de l’emplacement (plus cher si c’est central), et un tarif préférentiel pour les habitants du quartier. On ne peut pas non plus toujours venir garer sa voiture derrière le stand (ce qui est pourtant bien utile!). Il faut donc bien te renseigner auprès de l’association organisatrice. 

Et un autre détail non anodin : le prix ne comprends pas le matériel d’exposition! A toi d’apporter des tables et des protections contre la pluie! Très importantes, les protections contre la pluie… même quand la météo annonce une belle journée (ce qui était notre cas).

Les vide-greniers ont généralement lieu les dimanches et durent toute la journée (8h-18h). Les exposants doivent venir mettre en place leurs stands avant l’heure d’ouverture. Donc oui, il faut se lever AVANT 7h, un dimanche matin ! Plutôt rude cette histoire …

Se lever tôt le dimanche matin : pas facile...

Se lever tôt le dimanche matin : pas facile…

Il existe des vide-greniers spécifiques pour certains types d’objets (puériculture, livres, vêtements), bon à savoir si tu as beaucoup de stock dans une seule catégorie d’objets !

Comment te préparer ?

  • Plusieurs mois avant

– Entreprends un grand désencombrement et sépare toi des objets qui t’encombrent. Tu peux t’inspirer de notre article pour désencombrer la salle de bain.

– Fais toi un coin « foire à tout » où tu accumuleras tous les objets que tu souhaites vendre, ça t’aidera à choisir la taille de ton futur emplacement.

– Commence à regarder les vide-greniers qui auront lieu autour de chez toi. Ce site répertorie les vide-greniers en France, par région.

  • 1 mois avant 

– Fixe la date de ton vide-grenier et paye ta cotisation. Renseigne-toi bien sur les modalités de l’organisation pour ne pas avoir de mauvaise surprise (taille et lieu de l’emplacement, avec ou sans voiture…).

– Continue ton grand désencombrement. Avant de jeter un objet en bon état à la poubelle, demande toi s’il ne ferait pas le bonheur de quelqu’un d’autre pour quelques euros !? Si c’est le cas, hop, mets le sur la pile « foire à tout » plutôt que dans la poubelle. Et un déchet évité, un !

  • 1 semaine avant

Profite de ta grasse mâtinée car le dimanche suivant tu pourras faire une croix dessus !

– Emprunte, récupère ou achète un matériel d’exposition (tables pliantes, portant à vêtements) et des protections contre la pluie: une grande bâche en plastique (le moins cher), un chapiteau (le plus classe), ou des parapluies (le moins efficace, testé et non approuvé).

vide grenier

Non, le parapluie n’est pas la protection la plus adéquate…

– Dépoussière et nettoie tout ce que tu comptes vendre. Des objets en bon état et propres attireront plus facilement les acheteurs.

  • La veille 

Charge la voiture, ce sera ça de moins à faire le lendemain matin (et 15min de sommeil réparateur en plus ! Oui, tu as saisi, le sommeil est très important pour nous!)

Prépare tes affaires : un gros pull, de bonnes chaussures, une bonne écharpe, un bouquin, de quoi boire et manger (eau, thé, biscuits) : tu es paré pour l’aventure ! Ah, et avec une copine, c’est mieux aussi !

Habille-toi chaudement

C’est parti pour une journée dehors !

  • Le jour J

– C’est l’heure d’aménager ton stand. Le mieux est de regrouper les objets par catégorie (salle de bain / cuisine / vêtements / bricolage…). Pas besoin de noter les prix, ils varieront dans la journée.

vide grenier

Pense à prendre une GRANDE table, pas comme nous !

 – Garde en tête que ton objectif est de te débarrasser de tes affaires et pas de faire des plus-values sur tes objets. Et oui, les acheteurs viennent pour faire de bonnes affaires, et peuvent parfois trouver que 5€ un jean Levis, c’est cher ! Si tu as des objets de valeur (grandes marques en très bon état), on te conseille plutôt d’essayer de les vendre en première intention sur Leboncoin ou sur Vide-dressing. Si ça ne prend pas, tu pourras en tirer quelques euros en vide-grenier !

– Tu peux aussi, pour chaque objet, déterminer un prix en-dessous duquel tu refuses de vendre. Pour cela, Fais-toi un petit exercice mental car il te faudra affronter des acheteurs très coriaces! Sache que certaines personnes cherchent en effet à négocier à tout prix … On a été un peu prises de cours parfois! Sérieux? Tu le veux à 2€ mon faitout Brabantia, que j’ai acheté 50€ et qui est en bon état ?! Euh, non…

En dessous de 5€, je ne vendrai pas !

En dessous de 5€, je ne le vendrai pas !

Alors ? Tout ça te donne envie de passer le cap du vide-grenier ? En as-tu déjà fait l’expérience ? As-tu d’autres conseils à partager ?

Publicités

3 réflexions sur “Faire un vide grenier, ça ne s’improvise pas !

  1. Voilà de bons conseils ! Je rajouterai qu’une nappe sur la table est très importante, cela met bien en valeur les objets ! Et prendre des sacs (récup de sacs utilisés auprès des amis et de la famille, genre les sacs cartonnés des magasins – on peut donner aux acheteurs qui le demandent pour ranger leur acquisition) et des sièges pour nous c’est un plus ^^
    Et franchement, tu as bien raison de parler du parasol ou le chapiteau, ça aide aussi pour vendre quand il fait chaud ou qu’il pleut, les acheteurs cherchent de l’ombre ou un abri, s’ils ne sont pas à l’aise ils désertent le stand plus rapidement ! ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s